L'Etranger

Un petit bout d’un univers qui vous est étranger ?

Ce soir

Comment décrire ce que je ressens ? Je fais des choses sans explication, je me brise intentionnellement apparemment, pourquoi ? Je ne sais même pas si j'aspire à une vie ''normale'', je désire aller bien mais je ne sais pas ce que ça signifie vraiment. Même mes écrits sont pathétique, emplis de sentiments, vide de raison... Rien de bien neutre, peut-être la frontière qu'il manque ? Je pense être heureuse lorsque je ressens l’adrénaline, l'excitation d'une situation nouvelle, lorsque que je rentre chez moi...? Non... Pourquoi je me sens si triste en disant cela ? Je suis (...)

Mc do

Aujourd'hui je suis allée voir un psychologue, le troisième dans ma vie, j'espère des résultats et j'ai l'impression qu'il y en aura. Cette dame est différente, elle ne se contente pas seulement de hocher la tête, elle me parle. J'ai raconté, mon malaise en des lieux publics, la drogue et les hommes. Elle m'a dit qu'on devrait se revoir car mon problème mettrait un certain temps à se régler, qu'il y avait des points qui l'interrogeait, pourquoi aller toujours vers le danger ? Elle m'a aussi dit que je ne savais pas me protéger. Bien à vous, bien à moi. (...)

Cubensis

On avait reçu ça en poudre, on savait pas vraiment comment doser, on a prit ça à 19h40. Mélangé à l'eau ça avait un goût vraiment immonde, en attendant on avait décidé de se mettre un film: Harry Potter. Au bout d'une demi heure ou peut-être un peu plus on a commencé à remarquer des choses, déjà dans notre tête on avait la sensation d'avoir bien fumé (ce qui n'était pas le cas), en face de nous il y avait de la dentelle, sur le mur qui bougeait tout doucement. La dentelle devenait de plus en plus net, et bougeait de plus en plus, aussi fluide que de l'eau. On se marrait (...)

Joie

Message vocal numéro 4 : ''T'es bien une sacré salope, voilà t'es venu chez moi, je t'ai galoché comme une salope, je t'ai mis la langue bien dans ta bouche comme une grosse salope, je voulais te baiser sur mon canapé comme une pute là, comme une salope, t'as 18ans t'es une salope, je voulais bien te niquer . En faite toute les meufs du tchat c'est pareil, tu leurs fait des saloperies et elles veulent plus te revoir car elles... Je sais pas ce qui ce passe dans leurs têtes tu vois, je regrette pas de t'avoir galoché mais ce que je regrette c'est de pas t'avoir niquer direct, car tu (...)

Dimanche janvier 2017

''De toute façon je savais que je te reverrais pas, j'aurais du te baiser sur mon canapé quand je le pouvais petite salope. Va te faire foutre, je regrette pas de t'avoir mis des grands coups de langues dans ta bouche salope. Pourtant t'avais tout gagné avec moi, c'était bien parti ! Tu le regretteras et tu te souviendras de moi. Bye.'' Pourquoi tant de haine ? J'ai juste refusé de le revoir car je n'en avais pas envie. La suite de la conversation : -''Salope'' Moi : ''T'es taré, heureusement qu'on ne se voit plus. Allez bye, pas la peine de me renvoyer salope, ça ne me (...)

La logique me manque ou bien c'est le monde qui manque de logique ?

Beaucoup de choses me taraudent, ce soir je me pose des tas de questions dont je n'ai pas envie de discuter avec moi-même. C'est pour cela que je m'y suis reprise à trois fois avant d'écrire ici, je désirais plutôt discuter avec les autres de ces problèmes existentiels. Je me suis donc inscrite sur Lovoo pour avoir des gens à qui parler mais voilà que je suis retombé dans le monde de la baise. Du coup j'ai essayé de retourner la chose en essayant de comprendre ces hommes en leur posant des questions sur leur sexualité et leur manière d'agir. Au final à part en tirer que c'est (...)

10, 11 et 12 janvier 2017

Faut vraiment que je me tienne à écrire tout les jours, sous l'émotion, sinon je perds toute consistance. Mardi fut une journée éprouvante pour moi, l'après midi en cours de C.G. je me suis soudain sentie très mal, mal de crâne, fatigue, un sentiment d'oppression insupportable, ma tête ne tenait plus, elle me semblait lourde et subissait des mouvements incontrôlés. Je devais appuyer fortement ma tête contre ma main pour qu'elle cesse d'avoir ces mouvements, j'avais honte, j'avais peur que les autres le remarque. Je voyais bien le regard insistant de ma prof, je me sens très mal (...)

9 janvier 2017

J'ai regardé un super film cet après-midi, ''The Escort'', maintenant après ma pause clope j'écoute Stupeflip, deux de ces chansons me plaisent particulièrement ''Stupeflip Vite'' et ''Psycho Girl''. Je suis dans l'attente, peut-être ce soir j'aurais un job chez un monsieur qui a une luxure à l'épaule, ça serait simplement pour la vaisselle et un coup de balais. Dans la semaine je vais sûrement passer un entretien pour un poste d'aide à la personne, ici une femme handicapée qui demande de l'aide pour la toilette et le ménage, elle ne demande aucune expérience particulière (...)

3 janvier 2017

Cette nuit j'ai fait un rêve, j'étais morte d'une crise cardiaque, après cela les médecins ont réussi à faire repartir mon cœur. Le seul problème c'est que seulement lui vivait, mon cœur battait, j'étais vivante psychologiquement mais mon corps lui n'était pas ranimé. Celui-ci pourrissait, je n'étais qu'un cadavre pensant. Mon père était désemparé, il recherchait une cause là ou il n'y en avait pas. En me réveillant de ce rêve je me suis sentie confuse. Je me suis pourtant levé, je suis allez en cours comme je le devais. Mais à 16 heures j'ai rencontré un homme, je (...)

1er janvier 2017

Pourquoi un seul ''non'' ne suffit jamais ? Qu'elles résolutions je pourrais tenir ? Au moins cette nouvelle année pourra conclure que je suis réellement folle. Ah si deux résolutions : faire un sport de combat et aller voir psychologue. Me voici encore plus paumée, je ne sais pas ce qui m'arrive, pourtant j'y réfléchis, j'essaye de trouver une explication. Le 30 janvier je débarquais à Toulouse avec ma valise chez Clara, elle m'avait invitée chez elle, au dernier moment j'ai appris que son frère loger chez elle, en faite elle n'avait pas voulu me le dire par peur que je ne (...)

Heureuse

C'est fou je suis tellement heureuse, je revois des anciennes amies, de plus en plus d'amies viennent également pour le Nouvel An et en plus l'une d'elle vient passer la semaine avec moi à Bordeaux. Wow trop de bonne chose ! En parallèle K, n'arrête pas de m'écrire, on s’envoie des photos, des vidéos, c'est tellement cool. Il n'a jamais était comme ça, même ensemble il s'en fichait, il m'écrivait jamais et là d'un coup, lorsqu'on décide qu'on est plus ensemble, bah tout ça arrive. Il change, en positif, je lui ai demandé et effectivement plus de clope ni de pillon. (...)

2017 Baby I'm Yours

Une rupture le 25, je pensais que c'était vraiment finit avec K, mais hier il m'a réécrit, pour me dire de ne pas l'oublier car il comptait venir me voir à Bordeaux. Mais paradoxalement il m'a dit que je ne devais pas me priver d'être avec quelqu'un d'autre, qu'il voulait que je sois heureuse. Je lui ai dit qu'il en était de même pour lui, il m'a dit qu'il ne fallait pas que je m'inquiète pour lui, je participais à son bonheur. Il a décidé de changer, rien qu'a son discours je l'ai vu, il a décidé d'être sincère, de ne plus ce voiler la face avec son entourage. Je pense qu'il (...)

Garce

Tout éclate, je ne suis plus avec K et ma sœur a découvert l'existence des milles euros que ma mère m'avait donnée. L'idée l'insupporte, que j'ai pu gaspillé autant d'argent en si peu de temps alors que notre père c'est endetté de 20 000e pour mes études, que je ne suive plus mes études. Bon après il y a également d'autre point qui entre en jeu, le fait qu'elle n'est pas eu la même somme, que notre père nous donne autant en dépit du fait que j'ai caché l'approvisionnement maternelle. ''Tu es un garce ! Je te reconnais plus, comment tu peux être aussi infecte ? Pourquoi (...)

Good bye Panam

J'arrête mes conneries : je ne vais pas à Paris. Ma mère m'a clairement dit d'annuler mon covoiturage, on s'est appelé je me suis emporté, au final je crois que s'est plus jamais que je n'y retournerais. Je suis tellement mal, qu'es que tout ça veut dire ? C'est fini avec K, il ne le sait pas encore, mais c'est une évidence... Notre relation ne peut pas continuer si je ne viens plus a Paris, on est pas du tout message ni appel, on a vraiment besoin d'être ensemble. Je suis tellement triste. Il me reste plus rien. Pour une fois que j'étais vraiment bien avec quelqu'un, quelqu'un (...)

...

Ma mère refuse de venir me chercher dans une petite ville en périphérie de Paris, j'ai pas d'argent, aucun moyen de me déplacer. Elle vient aussi de me prévenir qu'elle me donnerait rien pour me payer des tickets de métro, je fais comment ? Je comprends pas ces mesures radicales, je me sens perdu, en faite je ne comprends plus rien après je sais bien que j'ai un problème.. Je mérite peut-être tout ça ? Mais si elle croit m'aider ce n'est pas le cas. La pression me pousse à des comportements encore plus tordu, je sais toujours me débrouiller mais elle m'enlise plus (...)

Adolescence blanche

Je respire. La méthode forte ne sera pas employée, j'ai convaincu mon père, je pars en toute "légalité". Mais déjà d'autres problèmes font surface, c'est dingue la vitesse, au lieu de répondre à mon ''Joyeux Noel'' ma mère me demande simplement si je vais dormir chez K. J'explique que non mais que par contre j'y dormirais surement une ou deux fois dans la semaine, que je comptais également passer le Nouvel An avec lui. Elle va le prendre mal, j'appréhende sa réaction évidemment même si en réalité elle m'affecte peu. Noel ne m'a jamais paru aussi banal cette année, (...)

Positif positif

Mon père m'empêche de partir à Paris, ça me fout la pression, bien sûr que tout les trains sont complet vu qu'il a voulu s'y prendre au dernier moment alors que j'en parle depuis le début de la semaine. Mais alors chère père je vais prendre un blablacar ? ''Non tu ne feras pas un trajet aussi long avec un inconnu." C'est obligé, ma sœur lui a tout dit, mes histoires me regardent, comment peut il me faire ça ? Il pense que je vais resté bloquer ici ? Quel blague, je pars. Je vais prendre un putain de covoit lundi, reste a trouver quelqu'un d'assez con pour venir me chercher (...)

Le moyen ou la fin ?

La durée, les mouvements, ces chiffres, ces mois créent un chaos qui ne devrait pas avoir lieu. Je me demande si je vais choisir cette vie, j'ai la chance de tout pouvoir abandonner, je n'ai rien. Une famille ? Des amis ? C'est inconscient mais tout ce qui exister auparavant semble s'écrouler depuis septembre. C'est comme si cette nouvelle vie écrasait l'ancienne, des années contre des mois. En écrivant je prends enfin conscience, j'ai tout ce dont je désirais, je ne peux m'en prendre qu'a moi même. Ce désir que j'ai depuis le début de tout abandonner pour tout recommencer. (...)

Toujours ces éléphants roses

C'est important tout ça, de ce forcer à laisser des traces, tout évolue, dans un an je serais tellement indifférente à tout ça. L'importance de revivre ces maux, l'importance de savoir que tout ça n'était pas que folie. Je ne suis pas dans la démence, je survie. Une belle manière de plonger en ces racines sans en être piégé ou peut être ce que je dis est une belle ineptie. Cela produit peut être tout l'inverse, en tout cas je ne souhaite pas oublier. J'oublie tout, c'est frustrant, je me demande si tout cela n'a un jours vraiment exister, les seules choses que je n'oublie (...)

Ce que l'on s'aime

Ouai on pourra en parlé, du coup tu débarque juste avant le nouvel an? LoL Tes sérieuse? Comment sa? x) Non je débarque dans la nuit du 25 ou du 26 là ou je trouverais les prix les plus bas, car figure toi que ma mère refuse de me payer le billet, du coup j'ai convaincu mon père mais c'est galère ^^ Et oui je te jure, enfin bref c'est assez drôle quoi tes derniers trucs mdrr Attends de quoi parle tu ? Quel dernier ajout? LUN 18:42 Non rien c'est pour rire, enfin si tu veux savoir c'est scarlet lol enfin bref on s'en fous, tu fais quoi en ce moment ? Tu fais tjrs le calendrier pour (...)

Pour plus de lecture, consulter les archives : mars 2016, avril 2016, juillet 2016, août 2016, octobre 2016, novembre 2016, décembre 2016, janvier 2017.