L'Etranger

Avenir

Hier soir je me sentais vraiment très mal, prise au piège, ça serait pourtant rationnel que je fasse cette prépa, mais je ne m’en sens pas capable. J’ai déjà donné l’année dernière, je ne suis même plus sure de vouloir passer les concours, je dis oui sous la pression de mon père… J’ai peur de ma réaction devant les autres si j’allais à ce jour de rentrée, je veux juste qu’on me laisse tranquille. Je sais bien qu’il faut que je fasse quelque chose de ma vie mais je ne me vois pas d’avenir et je n’ai pas envie de l’envisager.

Hier soir je me sentais vraiment très mal, je n’ai pas mangé, je suis monté dans ma chambre, j’ai fumé ma clope, j’ai pris des médicaments (pas une grande dose), mon verre s’est brisé alors je me suis enfoncé un bout de verre dans l’avant bras gauche plusieurs fois puis dans ma cuisse droite, c’était bien plus douloureux.
Au final les médocs m’ont pas du tout endormis, debout j’avais le vertige mais couché dans mon lit je n’arrêtais de me tourner dans tout les sens, de me toucher (pas sexuellement hein) puis au bout d’un certain temps je me suis rendu compte que je m’endormais, je ne sais pas pourquoi mais j’avais peur alors je me tenais au maximum éveillé.

Au final je ne me suis pas enfoncé un bout de verre gratuitement, ce n’était pas pour me faire du mal, c’était un fantasme, je m’imaginais l’enfoncer dans mon poignet devant mon père, il a peur du sang, je m’imaginais son visage traumatisé par l’angoisse. Pour vous dire, à peine je lui touche les veines de sa main et il prend peur, comme il dit, il déteste la ''pression''.

Ce soir je me sens moins angoissé, j’ai lu les papiers, il n’a pas payé encore, c’est le jour de cette rentrée qu’il faut donner le premier règlement. De plus c’est impossible que je puisse m’inscrire je pense, il faut donner le 4 septembre, des papiers attestant de 6 stages prévu dans l’année, en une semaine c’est totalement impossible, j’espère qu’il refuse les gens qui n’ont pas trouvés, c’est mon espoir.

Alors oui, ce soir, je me sens mieux, je ne veux pas faire cette prépa car j’ai peur, peur d’essayer de rattraper une année déjà gâché d’avance, peur d’affronter les gens, honte de montrer mon dégoût aux gens, honte de peut être me comporter à l’inverse de mes valeurs, je ne veux pas faire cette prépa, je veux être libre.

En prenant du recul je vois bien que c’est idiot, je devrais faire cette prépa et tout donner pour réussir mais je ne veux pas réussir, je ne veux pas me donner ce mal pour au final rester bloquer trois ans de plus ici, je ne veux pas risquer de rater une deuxième fois mon concours et avoir perdu 1 an de liberté, je ne veux pas perdre mon libre arbitre et devenir folle à cause de ces gens.

Pourquoi je serais en tord ? Mon père est en tord, en Mars je lui ai demandé de me donner mes codes d’apb pour avoir une solution de secours et il n’a pas voulu ! Si à ce moment là, il m’avait dit oui tout en discutant avec moi, cette année j’aurais deux options, faire une licence d’svt ou de philo, passer en Mars mes concours, à la fin soit je réussissais le concours et je faisais l’école soit je raté et je continuais la deuxième année de licence.

Mais là, tout repose juste sur le concours, je ne suis plus motivé, si je le rate une deuxième fois, mon père va vraiment me virer de la maison et moi je vais vraiment finir prostitué bordel. Si au moins j’avais l’assurance de ma mère, j’aurais pu monter à Paris et faire une licence là bas, mais non elle ne veut pas de moi non plus.

Parfois je me dis que ce serait plus simple d’être en prison, histoire qu’on s’occupe de moi, oui la prison de nos jours est un luxe. Je suis pour la peine de mort (meurtrier, violeur), d’ailleurs en parlant de prison, ils sont en train de passer une lois pour autoriser les portables, de pire en pire.
Bref me concernant ça serait un luxe mais je n’ai pas envie de me fatiguer à essayer d’y entrer.

Bien à vous, bien à moi.