L'Etranger

Fatigue

Comme chaque soir à Toulouse, je me sens mal… J’ai eu mon chéri a 1h20 pendant 40min, ça allait, je lui répétais que je voulais entendre sa voix pour m’endormir, vraiment j’en avais envie car je sais que je passe des nuits blanche ici. Il m’a dit ''Tu veux me mettre en colère ce soir ?'' Non bien-sûr que non… ''C’est toi qui est parti, sinon on serait ensemble'', ''Tu veux faire comme ta pote c’est ça qui s’endort au téléphone avec sa copine ? C’est pas nous ça.''

Je l’ai mal pris, car je ne voulais pas imiter ma pote, je voulais simplement entendre sa voix car elle m’apaise en général. Mais oui, c’est moi qui suis parti, tout les tords m’incombe.

Je me sens mal car je me sens perdu, l’impression de mal faire sans cesse… En faite je me sens très seule en ce moment, je me permets d’écrire ce soir (deux fois) car je suis loin de lui, j’aurais peur qu’il me juge sur mes écrits, qu’il soit déçu, je ne veux pas ça je l’aime profondément comme je n’ai jamais aimé. Mais c’est vrai je ne me suis jamais autant détesté, ma pote m’a dit ''Depuis que tu es avec lui tu pleures, alors que je ne te voyais jamais pleuré avant.''

J’ai mal pour mon père, j’ai l’impression qu’il évolue dans mon sens pour se prendre un mur, je comprends ce que me dis mon chéri, je suis une adulte de 20 ans qui n’a pas a rester coller a son père, je suis loin de faire ça. J’aurais aimé rentrer chez mon père de temps de temps, voir mon petit chat et le prendre dans mes bras. Mes amies de 20 ans vivent pour la plupart en dehors de chez leurs parents mais reviennent une a deux fois par mois chez leurs parents, certaines vivent encore chez leurs parents. Je n’ai pas l’impression d’être décalée de tout ça, pourtant ce n’est pas ce qu’il faut faire.

Je ne sais plus comment réfléchir, rien que tout à l’heure à 3 heures je ne savais plus quoi faire, je vous explique mon chéri m’avait dit à 2h qu’il dormirait dans une heure et que je pouvais lui écrire si je ne dormais pas.
Devais-je fais semblant de dormir pour ne pas qu’il s’inquiète de mon sommeil ? Mais si je lui mentais il le verrais sur mes traits.
Devais-je lui écrire ? Mais quoi ? Je n’avais qu’une chose à lui dire, que j’étais vexé et que je me sentais mal, une nouvelle fois. Pourtant tout ceci n’est rien, mais je me sens mal ce soir, j’en fais peut être des caisses pour rien.

Au final j’ai envoyé un message simple, un message lui disant de bien dormir, il m’a appelé… J’ai répondu que tout allait bien et que je l’aimais.

J’ai raccroché pour aller fumer dans ma cuisine, j’ai envoyé un message a ma pote pour savoir si elle dormait, me demandant si je pouvais lui raconter mes angoisses.
Elle m’a répondu que j’allais sentir la clope, c’est con mais je me sentais rejeté et seule à ce moment là.
De toute manière ce n’étais sûrement pas une bonne idée d’aller lui parler de tout ça, la dernière fois que je lui ai confié mes angoisses, celle d’être enceinte, elle m’a engueulé comme une merde, donc à quoi bon ?

Je suis vraiment seule, a qui parler ?

En même tant je m’enterre dans mes mensonges, Samedi c’est l’anniversaire d’une amie, je n’irais pas car mon copain ne le veut pas. Je lui avais raconté le coup que m’avait fait cette amie l’année dernière au nouvel ans et depuis il n’a pas confiance, je le comprends.
Comment dire ça a mon amie ? Pour le moment je lui ai dis que je venais, calculant que deux jours avant la date prévu je tomberais malade pour éviter cette soirée. Le problème ? Pratiquement tout ces amis ont désistés, si je ne viens pas elle se retrouvera qu’avec une amie. Je suis triste pour elle.
En plus une amie lui a demandé si elle comptait aller en boîte ce soir là (la crainte de mon copain également), elle a répondu que comme j’étais là elle n’irait pas car elle savait que je n’aimais pas ça.
Je m’en veux, vraiment, je fais tellement mais tellement mal les choses…

Je me demande que faire ? Personne pour me répondre.

J’ai envie de me défenestrer, de boire des bouteilles d’alcool ou de m’affamer.

Je ne comprends vraiment pas… J’essaye de tellement bien faire les choses pour lui.. En vain… J’ai l’impression qu’il ne voit pas les efforts que je fais pour lui.

Je m’en veux d’écrire ça, je me dis qu’un jour ou l’autre il tombera forcément sur ces écrit et qu’il me quittera définitivement.

Bien à vous, bien à moi.