L'Etranger

Getting better

En ce moment ça va, je ne me sens pas particulièrement triste ni particulièrement heureuse. Je pense que j’ai trouvé une sorte d’équilibre, la pensée vide dans le vide.

Mes journées ce succèdent seule chez moi et je n’en suis nullement affecté, je ne souhaite rien et je ne désir rien.
Peut-être qu’au contraire c’est là une sorte de bonheur ? Sans travail, sans pression, sans social, sans problème.

Tiens un message de l’homme du bus :
''Coucou |mon prénom] ! Comment vas tu ? Je suis de retour chez moi en [ville]. Ma rando était super jusqu’à [commune]. Que du bon temps. Je repense à notre rencontre et nos échanges dans le bus. J’ai beaucoup aime cet instant magique. Je pense bien à toi et t’embrasse.. A bientôt de tes nouvelles. Luc.''

Je ne veux pas faire partie de ces pensées ni qu’il fasse partie des miennes.

Hier j’ai eu mes règles et pour la première fois depuis mes premières (il y a 6-7 ans), j’ai eu extrêmement mal, d’habitude je ne sens rien du tout. Mais cette fois-ci ça n’allait pas, crampe m’empêchant de me lever et de marcher, vertige et vomissement. Au final j’ai réussi à me calmer en faisant une sieste, elle a durée 2 heure et en me réveillant tout allait mieux.

N’empêche comme j’ai dis dans mes derniers écrits je vais faire des efforts, déjà je devrais faire mes exercices de cohérence cardiaque mais pour l’instant je n’ai pas eu la motivation de prendre 5 min dans mon vide.

Le pire dans tout ça c’est que je m’ennuie, je ne fais rien mais j’aime bien.

Bien à vous, bien à moi.