L'Etranger

Les étoiles me guettent

Je viens de finir ''Seul sur Mars'', j’ai eu envie de le voir après avoir vu ''Gravity'', j’en retiens qu’une chose, qu’il faut vouloir résoudre ces problèmes un par un plutôt qu’être résigner pour rentrer à la maison, chez moi retrouver une vie heureuse.

Ce matin j’ai eu expression corporelle à la clinique, c’est du théâtre, la deuxième séance et sûrement la dernière, je suis pitoyable à l’improvisation.. Le but de cet exercice est justement de dépasser ce mal être, vivre les situations plus sereinement et apprendre à gérer les situations, par exemple ce matin on improvisé sur le thème du désaccord. Je devais convaincre l’autre personne qui refuser catégoriquement ce que je disais, j’aurais aimé réussir, mais j’étais mauvaise.

J’ai également revu pendant une heure le type de 41 ans, il me dégoûte profondément, pourtant j’y retourne, car c’est la seule personne qui est réellement là pour moi, il m’accueille toujours, il m’emmène en voiture, il me fait fumer, il répond à mes messages, aujourd’hui qui est là pour moi si ce n’est lui ?
Pourtant je le haie, ce matin il m’a fait des massages descendant prestement sur mes seins, il a fini par me bloquer mes deux mains sous ces jambes pour me peloter allègrement.
Pour comprendre la situation il était assis sur un canapé derrière moi qui était par terre entre ces jambes. Quand je me suis redressé j’ai vu qu’il bandait, ça m’a dégoûté.

S’il n’était pas si vieux j’aurais peut être accepté son baiser, sa vieillesse me dégoûte, son haleine relent de tabac froid me dégoûte, son corps me dégoûte, son sourire me dégoûte, ces dents me dégoûte, son allure me dégoûte, ces jambes, ces mains plus forte, ces doigts grossier, me dégoûte mais c’est surtout son odeur qui me dégoûte, entre le parfum ''sauvage'' et le tabac froid.

J’ai envie de disparaître dans les bras de ma mère.

Bien à vous, bien à moi. Ce soir je prendrais beaucoup de médicament avec un verre de vin, peut être ça m’aidera a me sentir mieux.