L'Etranger

Stress

J’angoisse pour mille raisons, est-ce qu’il y aura des places pour se garer vendredi, est-ce que mon père voudra bien visiter avec moi l’appartement, seront nous en retard faisant alors attendre le propriétaire, est-ce que mon père dira oui pour l’appartement ?
L’année prochaine va t-elle bien se passer ? Vais-je réussir a aller en cours ? Ma sœur va t-elle m’accompagner a l’inscription comme elle me l’a promis ? Le métro ne sera pas trop difficile pour moi ? Aurais-je internet chez moi ? (comme je ne l’avais pas à Bordeaux) Est-ce que j’arriverais à étudier ou suis-je devenu un légume ? Vais-je comprendre le fonctionnement des salles ? Ou se situent les partiels ? Le Cned coûte t-il 200 ou 300 euros ? (Sachant que ma mère ne me donnera que 200)

J’essaye de m’entraîner avec les gens, les regarder dans les yeux, leur sourire, leur parler, alors je ne refuse aucune sortie et je vais de l’avant. Seulement j’ai l’air terrorisée, l’autre jour un vendeur m’a regardé et m’a demandé si ça allait. Je n’arrive décidément pas a sourire même en me forçant.

Mais si je m’entraîne tout l’été ça ira peut être pour octobre ?

En plus je suis angoissé à l’idée que ma tante vienne avec ces deux enfants, car je ne suis pas à l’aise avec les enfants. Mais je vais faire un effort justement pour aller mieux et braver mes démons.

Je me demande si Toulouse c’est mon ticket vers le bien être et la stabilité ou bien celui d’une descente aux enfers ?

J’ai peur. Je veux pas que mon année de Toulouse reproduise celle de Bordeaux.

Bien à vous, bien à moi.