L'Etranger

Vendredi

J’ai des objectifs pour vendredi, lui demander de m’aider, de m’aider et de m’aider… Je vais lui dire que je ne peux plus continuer comme ça, que même si je ne désire pas mourir je le tenterais, seulement et uniquement pour obtenir de l’aide. Que je souhaite une thérapie comportementale ou carrément être interné, qu’on me fasse également arrêter ma prépa, je n’y arrive pas, je ne suis pas aller à la moitié des cours cette semaine.

S’il ne réagit pas, je lui dirais que lorsque j’ai appris que mon père avait dépensé 2 000e pour cette prépa je me suis ouvert la peau avec un bout de verre, au niveau de l’avant bras et de la cuisse, rien de grave mais plus que motivant pour ne pas se louper la prochaine fois.

Il ne réagit pas ? Je ressasse ce que je ressens, les formes qui bougent sans cesse, les points qui bougent lorsque je regarde une surface clair.

Je n’en peux plus, je n’en peux plus !

Et aux donneurs de leçon je n’en veux plus ! Pourquoi tout le monde assimile ça a un stress qu’il connait ? Vous ne connaissez pas ce que je ressens, ce n’est pas bénin, c’est pathologique sinon je ne serais pas médicamenté, faut pas être idiot.

Et à cette fille dans ma prépa qui me dit ''Oh mais dis donc, moi si je devais louper les cours à chaque fois que je suis stressé, bah je serais pas rendu !''
Pourquoi tu compares ce que tu ne connais pas ? Pour me rabaisser et m’humilier encore plus ?
Ou a mon père qui me parle de son stress au bureau, mais rien avoir !

Je veux de l’aide, tout ce que je dis est véridique, pourquoi personne ne réagit dans mon entourage ? Pourquoi personne ne comprend l’étendu de ce que je ressens ? Je suis épuisé, j’ai peur continuellement du lendemain…

Oh et un dernier, ma soeur : ''aujourd’hui j’ai assisté à la crise d’une amie, elle est claustrophobe, elle pleurait et dit toi que tout les jours elle prends les transports en commun et tout les autres endroits l’a font terriblement souffrir ! Tu n’es pas la seule vraiment ! ''
Elle pense que me comparer va me faire relativiser ? Je sais qu’il y a bien pire que moi mais ça ne change rien.. Et puis pire ?

Bon un peu de positif, j’ai reçu un mot des infirmières :

Bonjour Mr [nom]

L’équipe et moi même avons apprécié la présence de [mon prénom], son intérêt pour la profession d’infirmière et la spécificité de la prise en charge des patients à domicile.

Bonne continuation à [mon prénom] qui je suis sûre qu’elle va réussir.

Bien à vous, bien à moi.