L'Etranger

n°2

Deuxième session, ça changeait des psychologues hochant la tête bêtement, pour une fois on m’a proposé des solutions pour m’aider. Je dois effectuer pendant trois semaines tout les jours des exercices de cohérence cardiaque (ça ne dure que 5 min), apparemment ça pourra m’aider à réduire mes sensations néfastes lorsque je suis dans une situation insurmontable.
Je dois également remplir un tableau Situation/Sensation/Cognitif/Comportement, le cognitif c’est les pensées automatiques, pour ça je dois m’exposer régulièrement à des situations inconfortable mais pas invivable.

Je pensais pour cela m’inscrire à du bénévolat, les missions seraient possibles pour moi car elles s’effectuent avec des personnes âgées, je suis à l’aise avec les personnes âgées et en devant les accompagner dans leurs courses ou faire une balade je me confronterais à des situations relativement difficile. A partir du 15 août il y a les inscriptions pour ces missions.
De plus je vais essayé de sortir un peu plus de chez moi…
J’espère tenir tout ça…

Mon prochain rendez-vous est dans trois semaines et apparemment j’ai un rendez vous avec un médecin psychatre début septembre pour passer des examens médicaux.

J’ai l’impression qu’on va pouvoir m’aider et j’en suis heureuse mais je me demande qui je serais libre, dans un monde comme ça que pouvons nous faire ? Je m’exprime peut être mal.. Mais à quoi bon jouer avec tout ces produits sur mesure ?

En tout cas je suis satisfaite car je me dis que si cette fois-ci, si on n’arrive pas à la fin ça sera vraiment une impasse.

Je ne suis pas aller voir cette homme de 49 ans, peut-être que je me laisse mourir ?

Vous savez en face de cet infirmier je me sens vide, complètement vide, je n’arrive pas à exprimer mes pensées, ici tout se pose comme une fleur mais devant lui je réponds à la place de quelqu’un d’autre.

J’ai dû définir la bienveillance car j’avais dis que c’était ma seule valeur, ''C’est être à l’écoute de quelqu’un et l’aider de son mieux'' alors qu’en vrai ''Je veux être le bien et donner tout ce que j’aurais aimé connaître''. Purement égoïste.

Bien à vous, bien à moi.