L'Etranger

Prochainement

J’ai fait un drôle de rêve, la télévision annonçait qu’il ne restait que quelques semaines à la vie humaine à cause du taux trop important de radiation et de la température bien au dessus de la normale. La population s’était divisés en deux, ceux qui n’y croyait pas et ceux qui ont abandonné toute leurs activités pour profiter de leurs derniers moments.

Au final cette moitié là a arrêté l’économie, la consommation et tout le système, impossible de s’approvisionner en nourriture et en eau. Les rues étaient chaotique, pillage, viol, règlement de compte, tuerie, folie, consommation accrue d’alcool et de stupéfiant.

Ces conséquences ont finis par reclure la majorité des gens chez soit, essayant de survivre jusqu’à la fin, avec mon père nous étions de ces gens là. Une seule chaîne restant active malgré cette fin prochaine était : BFMTV, qui nous annonçait cette fois-ci que la fin du monde serait jeudi prochain, il restait exactement une semaine. Selon eux, il n’y aurait aucun survivant, ils expliquaient qu’il fallait absolument avoir nos cartes d’identités sur nous lors de notre décès car dans quelques centaines d’années une nouvelle race intelligente étudieraient notre passé, ils auraient donc besoin de connaître qui nous sommes pour établir notre histoire. C’était pour eux la grande évolution sur notre planète.

Les jours devenaient de plus en plus difficile, par manque de nourriture et d’eau, je souffrais de vertige, ces vertiges me faisaient craindre la mort un peu plus. Je me levais de mon lit, malgré la chaleur pour trouver des restes de nourriture, je me souviens avoir trouvé et mangé des fruits pourris. Je me disais que c’était extrêmement court une semaine mais aussi extrêmement long…
Je me demandais comment j’allais mourir, de faim, de déshydratation ou bien de la réel conséquence de ces ondes radioactive.
Avec mon père on discutait, je le rassurais en lui disant qu’au moins j’étais heureuse qu’on meurt tous en même tant, je n’aurais pas ainsi à voir ma grand-mère décéder avant moi.
/Réveil/

Bon sinon vendredi je suis allé voir mon infirmer, il m’a pris rendez-vous avec un psychiatre le 19 septembre.

Ce week-end j’ai du aller chez le médecin pour faire remplir un certificat de vaccination pour mes stages, je suis tombé sur une femme que je ne connaissais pas. Elle n’était pas vraiment sympathique, moi ça me dérangeait pas mais mon père était assez vexé par son comportement, elle disait d’aller chercher des choses à mon père sans aucune formule de politesse.
Elle me faisait un test cutané pour voir si j’avais fait le B.C.G, elle m’a dit qu’il fallait que je revienne à son cabinet le lundi ou le mardi soir pour voir si une grosseur était apparue et l’a mesuré si c’était le cas. J’ai expliqué que je ne pouvais qu’après mes cours et qu’avec le bus, le temps de venir il serait entre 18 et 19 heures. S’en suis cette conversation :
''Mais tu n’as pas de voiture pour venir juste après ?
-Non
-Ah bon tu n’as pas le permis ! Et ben ! Mais tu n’as pas un ami pour t’amener en voiture ici ?
-Non je n’ai pas.
-Comment ça personne n’a la voiture ? Tu n’as pas d’amis ?
-C’est le début d’année je ne connais pas encore les gens.
-Ah tu n’as pas d’amis ! Et ben [blablabla]''

Enfin bref c’était assez étrange, au final elle m’a dit d’aller lundi ou mardi au service de vaccination de l’hôpital ça serait plus facile pour moi.

Bien à vous bien à moi.